Hypnose, pour qui et pourquoi ?

L’hypnose Ericksonienne, champ d’intervention et spécificités de notre institut

L’hypnose éricksoniennne, telle que nous la pratiquons, donne des résultats particulièrement satisfaisants dans les domaines suivants :

  • Phobies, traumatismes, crises d’angoisse,
  • Stress, anxiété
  • Addiction, dépendance,
  • Arrêter de fumer, arrêt du tabac par hypnose
  • Migraines
  • Insomnies, cauchemars,
  • Perte de poids, troubles du comportement alimentaire, boulimie, anorexie
  • Gestion du stress
  • Manque de confiance en soi
  • Bégaiement, difficulté à prendre la parole en public
  • Développement personnel, entrainement à la concentration, à la performance,
  • Préparation mentale (sport, examens…)

L’hypnothérapie éricksonienne, respectueuse du client et de ses besoins conscients et inconscients

Les hypnothérapeutes de notre institut sont particulièrement attachés à une parfaite éthique et à une méthode de travail respectueuses du clients, de ses objectifs et de ses besoins conscients et inconscients !

L’idée fondamentale de nos thérapies est basée sur le « principe d’utilité consciente ou inconsciente de chaque symptôme » quel qu’il soit (tabac, trouble alimentaire, timidité, peur, anxiété, stress, problème sexuel…).

Dans l’hypnothérapie éricksonienne telle que nous la pratiquons, un symptôme n’est jamais considéré comme un ennemi qu’il suffit de supprimer, mais comme un allié, comme l’expression d’un besoin inconscient de personne.

D’où l’importance de ne pas se contenter de supprimer ce symptôme. L’hypnothérapeute doit, avant tout, s’attacher à bien le comprendre, comprendre son sens, son utilité, à quels besoins conscients ou inconscients il répond (bénéfices secondaires).

Ainsi, pour un travail efficace et durable, nous nous attachons à trouver des solutions pour satisfaire les besoins inconscients de la personne, qui s’exprimaient au travers de ses symptômes.

Dans notre vision de l’hypnothérapie, cette étape est indispensable, avant de traiter le symptôme, qui pourra ainsi être remplacé par un comportement nouveau, respectueux de l’ensemble des besoins conscients et inconscients du client.

Dans notre institut d’hypnose à Bayonne, notre méthodologie de travail suit le schéma suivant

  • Construire l’ « alliance thérapeutique », c’est à dire établir une relation de confiance avec le client qui permettra un travail fructueux
  • Comprendre « l’Etat Présent », c’est à dire les difficultés, besoins et objectifs du client
  • Déterminer avec le client un « Etat Désiré »
  • Vérifier « l’écologie de la demande », c’est à dire la corrélation entre l’objectif visé et les réels besoins conscients et inconscients du client
  • Déterminer un Objectif de séance
  • Travail de substitution du symptôme et installation du comportement ou de la ressource désirée (confiance en soi, sérénité, paix intérieure, performance spécifique…)
  • Débriefing, et « pont vers le futur » pour tester le travail réalisé

Signataires de la charte nationale des hypnothérapeutes, nos praticiens travaillent dans une parfaite éthique et sont engagés au secret professionnel.

L’hypnose éricksonienne : limites et contre-indications

Certaines situations doivent inciter à la prudence, voire même à refuser un soin hypnotique. Ce sont par exemple, les dépressions sévères, les psychopathologies, troubles graves de la personnalité, la schizophrénie, la paranoïa, etc.

Si l’hypnose est utilisée dans ces circonstances, elle doit apparaître comme un des éléments de la réponse thérapeutique intégrée dans un soin plus complexe (médicamenteux, psychothérapeutique, institutionnel, etc.).

De manière générale, l’hypnothérapeute n’est pas habilité à faire un diagnostic médical. Un protocole en hypnose ne remplace pas une consultation auprès d’un médecin.

Les prestations ne sont pas d’ordre médical et ne prétendent en aucun cas se subsister à un acte médical ou à des prescriptions de médicaments.

Les commentaires sont fermés